Il n'y a jamais un moment où le cerveau et les sens soient complètement au repos. C'est un gaspillage d'énergie, cette occupation constante jusqu'à notre mort. S'occuper de Dieu ou de la cuisine, c'est du pareil au même. Le cerveau préoccupé par sa propre existence est une perte d'énergie.

La vacuité est la plus haute forme d'énergie. La vacuité est incommensurable. Elle est espace. Nous avons peur d'être rien, d'être libres, débarassés de toute occupation. Etre psychologiquement soucieux, préoccupés de son gagne-pain et intérieurement, d'une spécialisation, de la vanité d'une discipline, de sa propre réalisation, tout cela est un gaspillage d'énergie. On peut écouter ou lire tout ceci et s'efforcer de ne pas être occupé mais cet effort même est une perte d'énergie. C'est seulement quand il y a un "insight" qui n'est pas partiel qu'existe cette immense énergie de la vacuité.