Ce mouvement fondé par les psychologues Abraham MASLOW, Carl ROGERS, Victor FRANKL et le psychiatre-psychanalyste d’origine tchèque Stanislav GROF, résulte d’une grande mutation puisque de nombreux scientifiques de renom tels que Fritjof CAPRA, René THOM, Hubert REEVES, Karl PRIBRAM et David BOHM le rejoindront, abandonnant ainsi le matérialisme comme modèle scientifique. Les frontières entre la science et la spiritualité sont abolies. C’est dans la recherche scientifique que ces chercheurs découvrent l’énergie et la conscience. A partir de la physique nucléaire atomique et sub-atomique, de la physique quantique et sub-quantique, de l’astrophysique, ces savants en viennent à déclarer que l’esprit n’est pas séparable de l’univers inanimé et que cet univers d’énergie et de vibrations possède une conscience.

Une conscience énergie est donc à l’œuvre dans l’univers et, dans une conception holistique, ces précurseurs découvrent une unité sous-jacente entre l’homme et le cosmos.

Cette nouvelle alliance spiritualité-sciences donna naissance au colloque de Cordoue « Science et Conscience » en 1979 et à celui de Tsukuba au Japon en 1989.

Ce nouveau paradigme insiste donc sur l’interconnexion et l’indivisibilité de l’univers et du cosmos.

L’exemple psychothérapeutique illustrant le mieux cette théorie est la Respiration Holotropique créée par le docteur Stanislav GROF.