Alors, comment reconnaître cette progression, cette nouvelle étape de la Noogénèse? Y a-t-il de l'espoir pour une vraie conscience planétaire au troisième millénaire ? Osera-t-on espérer un âge où la matière sera mise au service de l'Esprit au lieu du contraire qui existe aujourd'hui ? Si oui, comment s'effectuera ce changement ?

Selon Teilhard, ce rebondissement de l'Évolution se fait par mutations subtiles, de génération en génération, le long d'un continuum, en suivant le phylum génétique débuté dans les ombres de l'énorme Passé de l'Homme. Elle est visible à nos yeux alertes dans de petites nuances qu'on observe à chaque différence remarquable dans l'espace de quelques générations. Prenons le phénomène de la Prolepse, soit la différence de taille entre une génération donnée et sa descendance. Disons par exemple que F 2 est plus grand que F 1. C'est un phénomène déjà observé par la Science depuis quelques décennies, jadis plus dispersé, mais actuellement plus fréquent. Remarqué auparavant seulement dans les peuples du Nord de l'Europe, ce phénomène est évident aujourd'hui dans les peuples du monde entier, sans distinction de race ni de consanguinité.

Parallèlement à cette mutation, il y a une autre différence dans le QI des jeunes générations ; on peut facilement y remarquer une sensible différence en faveur des générations F 2. Cela prouve, en nous rappelant la « Loi de Complexité-Conscience » qui régit l'Évolution, et en tenant compte du développement des structures du cerveau, qu'il s'agit d'un mouvement de Cérébralisation. C'est une complexification cérébrale, aussi physique que psychique : physique étant donné la spécialisation des neurones avec l'augmentation des fibres nerveuses nécessaires pour occuper plus d'espace dans un corps physique de taille plus grande et un cerveau plus complexe ; et psychique, en rapport au comportement de l'Homme, qui, suivant la loi principale, devient plus conscient de lui-même et cherche de plus en plus d'Individuation, dans une convergence intérieure qui est en harmonie avec la direction évolutive.

Ce mouvement de cérébralisation par des mutations psychiques aussi bien que physiques prépare la prochaine étape évolutive, car, comme Teilhard nous explique, «l'Évolution est une transformation primairement psychique». Face aux «limites organiques du cerveau », le mouvement à l'avenir serait dans l'Esprit de l'Humanité.

Retrouvez cet article